Certaines intercommunalités ont déjà mis en place des outils pour la réalisation de ce projet. En complément, le Syndicat propose de développer une assistance technique pour les communes qui en ressentiraient le besoin :  le Syndicat se chargerait de trouver des partenaires extérieurs pour répondre à la sollicitation (ingénierie technique, accompagnement à la consultation citoyenne, …) et prendrait en charge le coût de la prestation.

La démarche

La réussite de cette démarche passera par la coordination et la concertation, en premier lieu au niveau des intercommunalités, pour une cohérence du projet compte tenu des exigences des Plans Climat Air Energie Territoriaux (PCAET). C’est d’ailleurs le maillon choisi par l’État pour présenter l’enjeu de ce projet, les outils et le délai de sa mise en œuvre.

Les objectifs et l’enjeu

L’objectif pour les communes est de faire des propositions de zones d’accélération qui couvrent au moins 45% des consommations d’énergie de leur commune avec des énergies renouvelables, ce qui va dans le sens de la directive européenne pour réduire les émissions de gaz à effet de serre.

Sachant que, si les propositions des communes ne sont pas suffisamment ambitieuses, elles ne seront pas actées. De plus, les communes n’auront plus la possibilité de définir des zones d’exclusion pour les énergies renouvelables.

La démarche et le délai

Le délai, initialement programmé au 31/12/2023, semblerait être repoussé au premier semestre 2024. Ce qui permet de prendre le temps nécessaire pour mener à bien la réflexion sachant que la démarche intègre également une part de concertation avec les habitants.

Les services de l’Etat compileront l’ensemble des propositions au niveau des intercommunalités et les consolideront au niveau du département puisque la solidarité entre les territoires doit s’exprimer, les caractéristiques n’étant pas les mêmes d’un territoire à l’autre.

Cette consolidation se fera également au niveau régional puisque la loi prévoit que le Comité Régional de l’Energie donne son avis sur les zones d’activité d’accélération des énergies renouvelables proposées par chacune des communes.

L’outil Accèl’ENR de l’association AMORCE

Il permet de connaître la situation de votre commune en matière de consommation d’énergie et en matière de production d’énergies renouvelables. Vous pouvez ainsi faire des simulations : entre développer de l’éolien, du photovoltaïque, de la méthanisation… en mettre un peu, beaucoup et surtout là où le souhaitez.

Tableur Accèl’ ENR d’AMORCE

Regardez la vidéo de présentation avant d’utiliser l’outil

Conscient de la difficulté de l’exercice, en particulier pour les communes n’ayant pas d’assistance technique pour l’utilisation des outils cartographiques, le Syndicat invite ses collectivités adhérentes à bénéficier de l’aide mise en place.